Disney a tous compris !

par Norma A. Hubbard , traduction : Mario Leblanc   (août 2017)

Ceux d’entre vous qui avez grandi en regardant les dessins animées de Walt Disney, connaissez probablement les personnages Tic et Tac (en anglais Chip and Dale) qui sont d’adorables suisses (nom commun pour tamias). Ces deux rongeurs ont terrorisé à maintes reprises Donald Duck et Pluto, le chien de Mickey. Tic et Tac provoquent toutes sortes de problèmes puis s’enfuient en ne laissant que dé- solation dans leur sillage. Je ne les aimais pas vraiment car je trouvais qu’ils étaient mesquins avec Pluto. Comme jardinière cependant, les vrais suisses sont devenus mes Némésis! Je suis convaincue que le créateur de Tic et Tac, Bill Justice, a passé beaucoup de temps dans la nature à les observer car il a parfaitement saisi leur personnalité.

Les suisses sont très répandus dans notre région. Au contraire des personnages de Disney, qui étaient de couleurs différentes, on ne peut pas vraiment distinguer le marquage des mâles de celui des femelles. Les suisses adultes ont des bandes pâles et foncées tout le long de leur corps et pèsent 125g (4,4 onces). C’est à contrecœur que je dois admettre qu’ils sont plutôt mignons mais je trouve quand même difficile de les aimer suite au sort qu’ils font subir à mon jardin. Les suisses nichent dans le sol, au contraire des écureuils qui nichent dans les arbres. Leurs terriers ne possèdent souvent qu’un accès et mesurent de 45 à 85 cm (18 à 34 pouces) de longueur, se terminant par un nid composé de gazon et de feuilles. Ils vont d’ailleurs hiberner dans leurs terriers. Même s’ils nous semblent amicaux, les suisses sont plutôt solitaires : ils vivent seuls dans leurs terriers et ne socialisent pas entre eux. Bien qu’ils aient des territoires, la plupart n’en respectent pas les frontières et ne se gênent pas pour envahir le territoires des autres.

Pendant la saison des amours, au printemps, les mâles compétitionnent entre eux pour attirer l’attention des femelles et ils vont s’accoupler avec plus d’une femelle. Les femelles peuvent avoir une portée de 4 à 6 bébés dont elles devront s’occuper seules. Les bébés ne pèsent que 3 grammes à la naissance (0,1 once!). Ils n’ouvrent leurs yeux qu’au bout de 30 jours et, une à deux semaines plus tard, ils commencent à quitter le terrier. L’automnevenu, ils ont atteint leur taille adulte et sont indépendants. Même si les écureuils sont pires à cet égard, j’ai souvent surpris ces petits démons dans mes mangeoires avec les abajoues remplies de graines, leur repas favori. C’est assez divertissant de les voir quand on les surprend : ils crachent lentement les graines de façon à réduire leur “chargement” pour pouvoir fuir à toute vitesse! Il est tout aussi amusant de les voir tenter de mettre le maximum d’arachides dans leurs abajoues. Moins amusant : ils répandent des graines un peu partout dans mon jardin et je dois constamment arracher des tournesols à des endroit où je n’avais pas prévu en mettre. De plus, ils mangent mes semences et déterrent les racines de mes plantes quand ils se creusent un terrier. Ils ont d’ailleurs des griffes particulièrement efficaces pour creuser. C’est toujours impressionnant de constater, que quelques jours après que j’aie enlevé les roches d’une section de mon jardin pour y planter des fleurs, l’endroit est littéralement envahi par des suisses reconnaissants de mes efforts!

Les suisses vont souvent me crier après quand je fais mon jardinage : il paraît que j’envahis leur territoire. Comme ce n’est pas une espèce en danger, je laisse ma chienne leur courir après mais ce n’est pas demain la veille qu’elle va en attraper un. Ils sont vraiment rapides et comme Pluto, ma chienne se trouve toute penaude pendant que les suisses se moquent d’elle à une distance sécuritaire. Oui, les créateurs de Tic et Tac connaissaient leur sujet!

Source: Hinterland Who’s Who [en ligne] www.hww.ca/en/wildlife/mammals/chipmunk

Comments are closed