Faisons notre part pour combattre le changement climatique

par Catherine Stratford, traduction Denis Bouchard  (décembre 2015)

Le changement climatique est le thème de l’heure, dans le monde entier. Les dirigeants de nombreux pays ont com- mencé à lutter contre le changement climatique en prenant des mesures pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et développer des sources d’énergie alternatives.

Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre et président du Conseil de stabilité financière du G20 a déclaré dans un discours récent (www.bankofengland.co.uk/publications) que le réchauffement climatique représente des risques majeurs pour l’économie mondiale et la stabilité financière. Il a également mentionné le coût de l’inaction, citant Hank Paulson: “Ne rien faire est une prise de risque radicale.”

Le Canada n’a pas été un joueur suffisamment actif dans la course pour ralentir les émissions de gaz à effet de serre. L’augmentation de l’exploitation des sables bitumineux a été un point faible, ainsi que le retrait de l’Accord de Kyoto et le musellement des scientifiques. En fait, sous l’administration Harper, le Canada semblait aller à l’encontre des efforts des au- tres pays. Les experts disent que nous ne disposons que d’une courte période pour éviter un changement climatique catastrophique. (www.theguardian.com/environment)

Les dernières élections fédérales nous donnent l’occasion d’exprimer nos préoccupations au nouveau Premier Ministre, Justin Trudeau, et de lui demander de commencer à investir massivement dans les technologies vertes.

Il y a, bien sûr, beaucoup de petites mesures que chacun d’entre nous peut prendre pour aider. Nous ne pouvons pas compter seulement sur le gouvernement pour faire une différence. Le changement climatique est l’affaire de tout le monde et peut être influencé par nos habitudes quotidiennes.

Il y a deux domaines clés dans lesquels nous, en tant qu’individus, pouvons faire une différence, la construction et le transport.

Selon David JC MacKay, professeur de physique à l’université de Cambridge, le transport et le chauffage comptent pour plus de la moitié de la consommation totale d’énergie d’une personne. Vous pouvez télécharger son livre gratuitement au www.withouthotair.com

Vous pouvez obtenir une évaluation de l’efficacité énergétique de votre maison. www.efficaciteenergetique.gouv.qc.ca/

Améliorer l’étanchéité de votre maison / espace de travail, renouveler les coupe-froid et les fenêtres, ou améliorer l’isolation et la ventilation, tout ceci peut aider à rendre votre demeure énergétiquement plus efficace.

NRCAN energie FR

L’achat d’appareils certifiés EnergyStar peut aussi aider. Isoler votre chauffe-eau, obtenir un échangeur d’air, nettoyer le filtre de votre fournaise (ou passer au chauffage électrique), peut aussi aider à réduire les coûts en énergie.

L’efficacité énergétique peut réduire les demandes en nouvelle énergie, contribuant ainsi à combattre le changement clima- tique, en émettant moins de gaz à effet de serre.

Nous sommes chanceux de vivre au Québec, une province riche en hydroélectricité. Nous pouvons tous, cependant, agir localement pour aider notre planète.

Lisez à propos de l’efficacité énergétique dans les transports et véhicules électriques dans la prochaine édition d’Info Hemmingford!

Comments are closed