Hemmingford, mon pays, mes amours!

par Benoit Bleau, revisé par Hélène Gravel (édition avril 2016)

env 2 avril 2016Quand en 2005 nous avons parcouru la région, mon épouse et moi, en quête d’un nouveau milieu pour y élever nos enfants et des légumes, ce qui nous a accroché ce fut l’omniprésence des arbres. Nous cherchions un endroit à moins d’une heure de Montréal avec autre chose comme paysage que des champs de maïs ou de soya à perte de vue. Nous avons visité une première ferme à Havelock mais il y avait trop de travaux, puis une deuxième à Hemmingford que nous avons achetée: 60 hectares dont 40 en forêt et 20 en prairies, vergers, etc. et la meilleure eau que j’avais goutée à ce jour!

Ce qui nous a particulièrement plu à Hemmingford c’est sa communauté multiculturelle incomparable. Des gens riches d’un vécu ancestral mêlés à d’autres provenant de toutes les régions du globe. Nous nous sommes rapidement sentis chez nous et nous sommes impliqués dans plusieurs organismes : comité d’environnement, chorale Cantata, conseil d’établissement de St-Romain, Info-Hemmingford, paroisse St-Romain, Archives Hemmingford, Roxham Woolgathering, y voyant une bonne façon de rencontrer des gens et de créer des liens durables. Quand on n’a pas de racines à un endroit, il faut en tisser!

Nous avons aussi pris conscience de la fragilité de notre environnement. Cette belle nature peut facilement être endommagée et il faut la protéger. Cette préoccupation, nous l’avons communiquée à nos enfants en cultivant nos fruits et légumes biologiquement et en utilisant des moyens comme le compost, les engrais verts et les brise-vent pour nourrir et protéger le sol.

env 1 avril 2016En janvier 2014, une amie m’a avisé de coupes à blanc qui se faisaient dans le canton. Alors, avec d’autres membres du comité d’environnement, nous avons cherché à savoir ce qui pouvait être fait pour éviter que se reproduisent de tels saccages. Après nous être réunis à quelques reprises avec des spécialistes en foresterie, nous avons contacté le maire du canton de Hemmingford pour lui faire part de nos préoccupations et l’assurer de notre soutien pour l’élaboration d’une règlementation encadrant les activités forestières sur notre territoire.

À la séance du 6 octobre 2014, le conseil municipal du canton adoptait les règlements 278-2 et 275-15. Cette nouvelle règlementation ne vise pas à interdire l’abattage des arbres mais plutôt à l’encadrer pour s’assurer que les opérations forestières respectent certains critères, souvent déjà établis à d’autres niveaux gouvernementaux, en faisant intervenir, lorsque nécessaire, des spécialistes : agronomes, ingénieurs forestiers, inspecteurs qui peuvent conseiller le propriétaire forestier dans son projet.

Comme notre richesse à Hemmingford est grandement liée à ce paysage forestier, soyons-en fiers. Tâchons de protéger nos boisés et de les exploiter de façon durable et respectueuse. Car, comme le disait un sage amérindien : “Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.”

Nous vous encourageons donc à visiter le tout nouveau site Web de la municipalité. Vous pourrez y prendre connais- sance de cette règlementation. Voici la marche à suivre : http://www.hemmingford.ca/canton/
*sélectionner la rubrique « Administration »
* aller dans la sous-rubrique « règlementation »
* puis sous « règlements ».
Vous pourrez alors télécharger les deux règlements concernant l’abattage d’arbres : 278-2 et 275-15.
Bonne lecture!

Comments are closed