Tellement mignonne …

texte et photo: Norma A. Hubbard, traduction Chantal Lafrance (édition février 2015)

Ermine

La vie à la campagne nous permet de faire la rencontre d’animaux, mais vivre dans une vieille maison avec des fondations en pierre nous amène à faire des rencontres animales encore plus inusitées. Étant donné que nous ne voulons pas utiliser de poisons et que je suis allergique aux chats,  nous sommes constamment en guerre avec les souris qui s’introduisent dans notre maison. Nous utilisons des trappes qui permettent de les garder en vie et nous allons les relâcher près d’un vieux mur de pierres situé près de notre maison.  Cependant, cet hiver, il y avait quelque chose dans notre maison qui faisait plus de bruit qu’une souris. Nous avons cru que c’était un gros tamia, un écureuil ou, mon Dieu, un rat! Comme nous n’utilisons pas de poison, nous avons installé un piège et avons attendu. Nous n’avons pas dû attendre trop longtemps car, en quelques jours, nous avons capturé notre invité et ce n’était pas vraiment ce à quoi nous nous attendions : c’était une hermine!

L’hermine (Mustela erminea) ressemble à une belette dans son manteau d’hiver. Notre belette portait définitivement son manteau d’hiver blanc avec juste une petite touche de noir sur sa queue. Nous ne savions pas si c’était un mâle ou une femelle, car il y a peu de différences entre les deux sexes. Les mâles mesurent entre 25 et 33 cm (10-13 pouces) et les femelles, de 21 à 26 cm (8-10.5 pouces). Les hermines mâles pèsent en moyenne 80 g et les femelles 54 g. Et, très franchement, nous ne l’avons pas pesé ni mesuré, car c’est un animal sauvage qui nous a laissé savoir qu’il n’appréciait pas trop être en cage! L’été, notre animal deviendra brun sur le dos, mais conservera sa fourrure blanche sur le ventre et sa touche de noir sur la queue.

Ces animaux sont jolis, mais ils sont des prédateurs. Plusieurs autres petits animaux ont les hermines en horreur. Les hermines sont carnivores et elles se nourrissent de petits rongeurs, poissons, oiseaux, œufs et insectes, mais elles attaquent aussi des animaux beaucoup plus gros qu’elles, comme les lapins. Elles ont besoin de se nourrir souvent, alors elles chasseront et cacheront la nourriture pour les jours plus maigres. Les hermines font leur nid avec la fourrure des animaux qu’elles chassent, ce qui est ironique, étant donné qu’elles sont elles-mêmes chassées pour leur fourrure. Autrefois, seulement la royauté pouvait porter de la fourrure d’hermine. Les vieilles toiles nous enseignent que les riches étaient vêtus d’hermine. Bien avant d’être la proie des hommes, les hermines étaient repérées par les serpents, les hiboux et les faucons.

Lorsqu’elles ne vivent pas dans ma cave, les hermines vivent dans les forêts. Elles vivent dans des terriers et s’approprient les nids de tamias. Les femelles ont des portées de quatre à neuf petits et élèvent leurs rejetons seules. Lorsqu’ils ont deux mois, les petits commencent à chasser. Durant leur phase de reproduction, les hermines bénéficient de ce qu’on appelle une implantation retardée. Cela signifie que lorsqu’elles sont fécondées, les femelles peuvent retarder l’implantation et la croissance de l’embryon dans leur utérus si les conditions ne sont pas favorables, comme si elles manquent de nourriture.

Alors qu’elle était si mignonne, plusieurs personnes nous ont demandé si nous allions garder notre hermine. Mignonne ou non, l’hermine est un animal sauvage, alors, après avoir pris quelques photos, nous l’avons relâchée près de l’endroit où nous avions relâché notre souris. Elle est disparue dans un trou en l’espace de quelques secondes, ce qui fait que j’ai seulement des photos d’elle dans sa cage! Je ne suis pas certaine si elle continuera d’habiter notre propriété, mais je le souhaite : un peu moins de souris ne sera pas une mauvaise chose!

Source: Ermine. (2013, October 3). New World Encyclopedia.

Comments are closed