Je suis en retard!

texte et photos : Norma A. Hubbard (traduction : Amelie Delisle Van Wijk) (octobre 2018)

La première fois que j’ai vu un lapin traverser mon sentier en courant, j’ai couru après lui en criant « Attends-moi! » Je me sentais comme Alice dans son pays des merveilles, même si mon lapin n’était pas un lapin blanc, mais un lapin à queue blanche (Sylvilagus floridanus). Il y a quelque chose de plaisant dans le fait de voir des animaux dans la nature. Ma cour a toujours accueilli quelques lapins sautillant dans les fleurs, ce qui me donne l’impression d’habiter dans mon propre pays des merveilles.

Les lapins à queue blanche ne sont pas des lièvres, mais bel et bien des lapins. Les lièvres sont plus gros et leur fourrure devient blanche en hiver; les lapins à queue blanche, quant à eux, restent habituellement de la même couleur toute l’année. Leur pelage est brun et gris et, comme son nom l’indique, ils ont une petite touffe de fourrure blanche sous leur queue qui est bien visible lorsqu’ils s’enfuient. Les lapins à queue blanche sont de petits lapins, ne pesant que 1 à 3½ lb (0,4 à 1,5 kg) et mesurent environ 15 à 19 po (38 à 48 cm). Cette petite taille, ainsi que leurs grands yeux, fait que les lapins nous semblent adorables. Ils le sont beaucoup moins pour les fermiers par contre, souvenez-vous des histoires de Pierre Lapin et du fermier McGregor! Ils peuvent creuser sous les clôtures ou encore gruger leur chemin dans un jardin. En fait, les incisives d’un lapin poussent continuellement, les lapins doivent donc gruger des choses dures pour les garder courtes.

En plus d’habiter dans nos jardins, les lapins à queue blanche ont tendance à vivre aux abords d’un environnement, comme une forêt à côté d’un champ. De plus, les lapins peuvent habiter autour des marais, des fourrés ou de toute autre zone avec des buissons qui offrent un refuge. Les lapins sont des herbivores qui mangent de l’herbe, des trèfles et d’autres végétaux. Au cours des mois d’hiver, les lapins mangeront les brindilles et l’écorce des arbres et des buissons. Je les ai souvent vus manger l’écorce des branches de pommiers qui sont au sol, mais ils ont aussi mangé l’écorce de mes nouveaux arbres, ce qui les rend moins attachants. En hiver, je laisse souvent mon compost sur le sol pour les animaux; un luxe que je peux me permettre avec 10 acres.

Les lapins ne vivent pas longtemps à l’état sauvage; environ trois ans en moyenne. Toutefois, ils peuvent vivre jusqu’à 10 ans. À peu près n’importe quel gros animal ou oiseau sera un prédateur pour les lapins, comme les coyotes, les renards et les aigles; même les serpents peuvent manger les lapereaux. Ils peuvent courir à une vitesse de 18 km/h et courront en zigzags pour éviter d’être capturés. Ils sont surtout crépusculaires, ce qui veut dire qu’ils seront plus actifs à l’aube et au crépuscule et auront tendance à se cacher pendant la journée. Les lapins sont territoriaux et ont des voies d’évasion prêtes à être utilisées sur leurs territoires. Les mâles et les femelles se battront pour défendre leur territoire. S’il est attrapé, un lapin criera, mais ils sont des animaux habituellement silencieux qui utilisent leurs pattes arrière pour frapper sur le sol lorsqu’un danger s’approche au lieu de donner un avertissement vocal.

Au cours de la période de reproduction, à tout moment entre février et septembre, les lapins font une « danse » pour se faire la cour. Les mâles chassent les femelles et les femelles donneront des coups aux mâles avec leurs pattes avant. Pendant cette danse, ils sauteront tour à tour dans les airs alors que l’autre courra sous lui. J’ai observé les lapins faire cette danse dans ma cour et c’est plutôt divertissant. Après l’accouplement, la femelle construit un nid dans le sol et l’isole avec la fourrure de sa poitrine. Une portée peut être composée de 1 à 10 lapereaux; malheureusement, à l’état sauvage, environ la moitié des lapereaux mourront. Les femelles peuvent avoir 3 à 4 portées par année. La mère cache son nid en le couvrant de feuilles et d’herbe et vient donner à manger à ses bébés deux fois par jour. Les lapins peuvent habiter en groupe, toutefois, ils sont des animaux plutôt solitaires.

J’aime bien avoir des lapins sur mon terrain. Lorsque les gens apprennent que j’habite en campagne et que j’ai des jardins, ils me demandent si j’ai un potager. Je réponds, « Voulez-vous dire un jardin à lapins?… Non. » Ça prend un certain moment, mais les gens comprennent. De temps en temps, les lapins mangent mes fleurs; mais c’est correct, parce qu’avoir des lapins dans mes jardins me donne réellement l’impression d’avoir un pays des merveilles.

Sources: Nature Works [en ligne];
Welcome to Wildlife [online] https://mffp.gouv.qc.ca/faune/chasse/gibiers/lapin-queue-blanche.jsp

Comments are closed