L’ours noir

Par Ginette Bars (édition août 2011)

Le couvert forestier mixte de Hemmingford possède les éléments nécessaires pour satisfaire les besoins de l’ours noir, son garde-manger est bien garni et les abris y abondent.

bearL’ours noir (Ursus americanus) est un mammifère omnivore appartenant à la famille des ursidés. Bien que son régime alimentaire soit majoritairement composé de matières végétales, il se nourrit de tout ce qu’il peut trouver : fruits, glands, insectes, charogne, petits rongeurs, jeunes cervidés, ordures ménagères, etc. Un agriculteur m’a confié récemment qu’il aimait tout particulièrement son champ de maïs.

Un adulte mâle peut peser jusqu’à 270 kg (+/- 595 lbs), mesurer jusqu’à 1,8 m (+/- 6 pi.) et sa hauteur à l’épaule peut atteindre 105 cm (+/- 3 1⁄2 pi.). Sa longévité moyenne en milieu naturel serait de 15 ans.

En général, l’ours noir évite les humains cependant, les rencontres occasionnelles sont inévitables, plusieurs citoyens de Hemmingford incluant mon humble personne ont vu des ours. La prudence est de mise en présence de cet animal massif et imprévisible qui peut courir jusqu’à 50 km/heure, grimper aux arbres et nager. Le gouvernement du Québec ainsi que celui de plusieurs provinces canadiennes diffusent sur leur site internet quelques conseils axés vers une cohabitation sécuritaire pour l’homme et pour l’ours. Vous y trouverez notamment diverses précautions à prendre afin de décourager les ours noirs de s’approcher des habitations, d’éviter les rencontres fortuites ainsi que «Comment réagir» en cas de rencontres ou d’attaques qui, soit dit en passant sont extrêmement rares.

Comments are closed