Votre corps, cette merveille

par Annick Hollender  (février 2017)

La tendance est plutôt de se plaindre de notre corps que de lui adresser des mots gentils, vrai?

Qui n’a pas entendu ou proféré “J’ai mal ici, j’ai mal là!”? Est-ce la meilleure attitude pour atteindre le bien-être? De l’apitoiement . . . peut-être?

Essayez ce truc : asseyez-vous quelques minutes dans le silence, au lever, et posez cette question à votre corps: “Comment est-ce que je peux être à ton service aujourd’hui?” Quoi?? Ça va pas la tête? Allons, essayez!

Mon corps est mon véhicule, le lieu où habite mon esprit, et non ce que je suis. Nous prenons soin de notre voiture, non? On va au garage au moindre bruit suspect, non? Alors pourquoi attendons-nous de “tomber” malade pour aller consulter? Parce que nous n’avons pas appris à apprécier que notre corps ne nous veut que du bien, nous le traitons en ennemi.

Si nous pouvions seulement nous arrêter un moment et prendre contact avec soi, accueillir les messages de notre corps, nos ressentis, sans les juger, les rejeter…ou les maudire!.. Après un examen honnête de ce que nous lui faisons subir, nous ne nous étonnerions plus de son état, nous ferions peut- être un mea-culpa! Si nous nous aimions véritablement, nous adopterions une attitude de profond respect et de gratitude envers cette “machine” qui tient du miracle, mais qui a ses exigences!

Apprenons à l’écouter, à le consulter, avant d’avaler n’importe quoi ou d’exiger de lui l’impossible avant l’épuisement. Prévenir le burn-out? Non! Cessons tout simplement de pousser la machine avec notre tête, et aimons-nous suffisamment pour accueillir notre corps tel qu’il est, c’est à dire honorer ses limites, et donnons-lui ce qu’il demande: respecter les lois de la Nature. Je vous le garantis, il vous le rendra au centuple!

Comments are closed